Un copier-coller ou un copié-collé ?


copier-coller - le bon usage du clavier
Copier-coller ou copié-collé ?

« Zemmour : un copié-collé de Trump » pouvait-on lire sur le BFMTV fin novembre 2021.

Étonnante façon d'écrire ou faute de grammaire pour certains, invariable pour d'autres. Peut-on accorder les participes passés, les mettre au pluriel ? L'expression doit-elle rester invariable ? Pas d'accord, ni en genre et en nombre, de l'infinitif plutôt ! Comment mettre tous les lecteurs d'accord ? Qu'en est-il vraiment ?

Zemmour copier-coller de Trump ?
Copié-collé ou copier-coller

Qu'est-ce qu'un copié-collé de Trump ? Trump a-t-il copié-collé Zemmour ou est-ce l'inverse ? Zemmour a-t-il copié-collé Trump ? Zemmour fait-il un copier-coller de Trump ?


Si on s'en tient à l'intention première de l'auteur de l'article, on peut s'imaginer que c'est Zemmour qui a observé Trump, puis a décidé de le copier et de le coller... stratégie pour gagner l'élection présidentielle ?






Un procédé sans règle ?

La nominalisation (ou substantivation) est l'opération qui consiste à former un substantif à partir d'un verbe. Tous les verbes, ou presque, s'y prêtent ! En général, on ajoute un suffixe à la racine du verbe, mais il est difficile de trouver une règle établie en la matière, de sorte qu’on recourra très vite aux travaux de recherches qui occupent quelques universitaires spécialistes de la linguistique pour tenter d'y voir plus clair (cf. notamment les travaux de Delphine Tribout et sa thèse sur les Conversions de nom à verbe et de verbe à nom en français).

On peut néanmoins s'essayer à substantiver sans risque en prenant en compte les procédés utilisés fréquemment en français. Prenons les cas où l’on ajoute des suffixes comme -age, -ement, -tion, -ure, -sion, -ence, -ance, -ie, -ise, -tude, -esse, -erie, -eur, -rie, -isme, -iste ou encore, -é (un indigné !) ou -ée, etc. Ainsi, arrivée, nominalisation du verbe arriver, peut désigner soit l'action d'arriver, soit le lieu où l'on arrive.

Enfin, notons qu'il existe des cas où la nominalisation se fait sans l'adjonction de suffixe (comme dire, rire, souper, sourire, dîner) ou même par élision de la terminaison verbale (finir, substantivé en fin).


À partir de l'expression copier-coller, on pourrait imaginer : copiage-collage, copiement-collement, copiation-collation, copiure-collure, [...], copitude-collitude, copisme-collisme, copience-collence, copie-collie etc. Ou tout simplement, copier-coller !

La nominalisation, une véritable cuisine de mots au participe passé.


C'est d’ailleurs en cuisine qu'on retrouve une tripotée (de nombreux) de substantifs formés à partir des participes passés : une entrée, une gelée, un écrasé, un velouté, un râpé, un émincé, un mijoté, un salé, voire un raté pour les mauvais cuisiniers ! Si le sujet vous intéresse, n'hésitez pas à consulter l'article de monsieur Bernard Mirgain, intitulé Substantivation des participes passés et vocabulaire de la gastronomie. C'est beaucoup plus simple à digérer que la règle d'accord des participes passés...

Zemmour, le candidat copié-collé de Trump ?

Copier-coller substantif
Copier-coller, une règle de nominalisation ?

Trump aurait-il utilisé un raccourci clavier pour créer son clone en version française ? Si nous n'avions aucun doute sur l'intérêt que la France a porté à l'élection de Trump, qu'il nous soit permis de remettre en cause l'intérêt de Trump pour les élections présidentielles de 2022 ou pour le candidat Zemmour...

Gageons que c'est Zemmour qui s'inspire de Trump, le copie pour mieux le coller !


Quelle que soit la forme orthographique de la nominalisation de copier-coller, le procédé vise donc à désigner soit le processus lui-même, soit le résultat produit.

Si c'est le processus qu'on désigne, c'est l'action de Zemmour qu'on souhaite dénoncer. Si c'est le résultat, c'est la copie de Trump qui résulte de l'action faite par Zemmour, à n'en pas douter.

Enfin, gardons-nous d'un Brexit culturel... Si on remonte à l'origine de l'expression, copy-paste en anglais, ne devrait-on pas songer à coller à l'anglais en conservant tout simplement copier-coller comme excellente traduction de cet infinitif ? L'expression fait son apparition pratiquement en même temps que le PC d'IBM si l'on en juge par son apparition dans la littérature.


Retrouvez d'autres conseils de rédaction sur le blog de cvsansfaute.fr !




627 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout