Orthographe malmenée… est-ce « la faute à Voltaire » ?


Le projet Voltaire - orthographe correction
« La faute à Voltaire » remise à niveau en orthographe

Le sans-faute en orthographe, « impossible pas français »

C’est en 2008 que le service de remise à niveau en orthographe, judicieusement appelé « Projet Voltaire » a vu le jour. Si vous étiez-vous bon en dictée à l'école primaire voire habitué au sans-faute, vous deviez être l'exception qui confirme la règle orthographique et grammaticale : la langue française, ses règles de grammaire et le sacro-saint Bescherelle s'écrivent aujourd'hui au participe passé !

Le baromètre publié en ce mois de juin 2015 dans Le Parisien est le triste aveu d’une inexorable dégradation de la situation. Le sujet est désormais devenu un marronnier qui fait les choux gras des journaux. « Tout fout le camp, ma bonne dame ! », « C’était mieux avant ! » C’est pourtant bien un fait irréfutable. Ecrire sans fautes n'est désormais plus la règle. On a tous en mémoire un gros titre de site Web qui contient des fautes et qu'on attribue bien volontiers au stagiaire de la rédaction :-(


On se demande ce qu’il en serait, si ledit projet n’avait pas déjà permis (permis, permi, ou permit ? en êtes-vous bien sûr ? 😉 ) à plus de 50 000 personnes d’obtenir une certification de leur niveau. Les écoles et les entreprises s’y sont attelées. Il faut bien reconnaître que le sujet devient de plus en plus critique pour les employeurs car dans le monde du « digital », la communication par l’écrit n’a – pas encore du moins – totalement cédé sa place ni au son, ni à l’image.

La pandémie COVID19, sa cohorte de télétravailleurs, les visioconférences Zooms et les mails ont fait une victime collatérale : l'orthographe française. Fautes d'accord du participe passé avec l'auxiliaire avoir, mauvais usage de l'infinitif, erreurs de syntaxe et fautes de frappe sont les fautes de Français les plus courantes.

Le problème pour les entreprises, c'est que leur image et leur crédibilité s'en trouvent entachées.


La génération qui est aux commandes aujourd’hui a bien du mal à digérer le langage SMS qui pollue les forums ou illustre les vidéos Youtube de commentaires non moins indigents. C’est pourtant encore elle qui recrute.

S'il n'est pas rare de trouver des fautes d'inattention dans un e-mail écrit trop rapidement, les DRH le confirment, les fautes de grammaire et les fautes d'orthographe émaillent les candidatures reçues.

Le français évolue, mais pas le Français. En utilisant ce néolangage, l’individu contourne l’obstacle, ce qui n’est pas possible quand vous cherchez un travail. Votre lettre de motivation ou même votre activité au quotidien ne vous permettront pas d’échapper à l’exercice. Alors, autant s’entraîner, et pratiquer, même en vous aidant de béquilles électroniques. S'il y a bien une occasion où il faut éviter les fautes, c'est celle de la rédaction du CV ou de la lettre de motivation ! Trouver des fautes dans un CV est rédhibitoire ! Alors faites-vous relire ! Amis, parents, collègues sauront vous aider là-dessus, si bien sûr, ils ne rajoutent pas d’horreurs à votre prose !

Utiliser un outil de correction automatique

Le bon réflexe, c'est aussi d'utiliser un correcteur d'orthographe. Vous connaissez le correcteur orthographique de Word ? : singulier, pluriel, accord en genre et en nombre avec le complément d'objet, mot invariable ou pas... Le correcteur embarqué dans le traitement de texte éponyme est bon mais il n'est pas infaillible. Et pour cause, à l'origine, le dictionnaire de Word a été fait en compilant des milliers d'articles trouvés dans les journaux. Il est donc le reflet de l'usage mais ne suit pas nécessairement les recommandations de l'Académie Française. Bonne nouvelle, il n'est pas tout seul. Citons Antidote que fautes de syntaxe, de ponctuation, de conjugaison ou d'accord n'effraient pas !

Etre recruté quand on a des problèmes d'orthographe

« Quel est l’intérêt d’être relu si je reste fondamentalement mauvais en orthographe ? Que se passera-t-il lorsque mon employeur découvrira que je fais des mails bourrés de fautes ? »

Justement, c’est votre souci du détail, votre respect des autres qui vous auront conduit à vous faire relire. Vous connaissez vos défauts ? Vous avez certainement mis en place une stratégie de compensation de ces faiblesses en orthographe ou en grammaire. Cette attitude professionnelle et bienveillante envers les autres est justement ce qui sera apprécié.

Pour écrire sans faute : la remise à niveau en orthographe

Cela ne vous dispense pas d’une remise à niveau en orthographe que vous pourrez mener en parallèle de votre activité principale. Ecrire sans commettre l'impair, c'est possible à condition de se former. Les formations professionnelles en orthographe se multiplient. Elles sont désormais éligibles au compte personnel de formation.

A l'instar des certifications délivrées pour la maîtrise de l'anglais comme le TOEIC, le projet Voltaire délivre un certificat - payant bien sûr - qui atteste de votre niveau de maîtrise de la langue française à l'écrit. Il propose surtout un système de formation innovant qui s'appuie sur un système dit « d'ancrage mémoriel ».Pêle-mêle, vous y trouverez astuces mnémotechniques, origne des mots, règles de bon sens ou exceptions : faut il doubler les consonnes dans imbécillité ? en l'occurrence, il s'agit d'un dilemme étymologique ! Même sans bourse délier, vous pouvez apprendre comment il faut écrire « indûment » ou accentuer le « dérèglement ».


Pour apprendre à écrire sans faire de fautes

Le certificat Voltaire pour progresser en orthographe

Les formations du CNAM, cours d’initiation à la grammaire et à l’orthographe ou encore le dispositif d’aide à l’écriture

Orthopass, un service de certification agréé par Pôle Emploi

Le site du Parisien avec un test Voltaire en ligne.


77 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout